- homepage

- partenaires

- media : news

 

 

ESCAPADES est un projet de réinsertion musicale dans le cadre duquel des (ex-)prisonniers, des personnes en soins psychiatriques et des personnes en centres de réhabilitation pour toxicomanes travaillent ensemble sur une série de concerts. Le projet est fondé par l‘ASBL Music Projects For Brussels +. En collaboration avec le C.R.I.T. (l'Équipe ASBL) et la prison de Forest, les "escapadistes", dans un souci d'autonomie maximale et dans le respect des principes démocratiques fondamentaux, programment et produisent des concerts classiques surprenants et de qualité à la Tricoterie et au Conservatoire Royal de Bruxelles. Année nr 2 !

 

Faire tomber les barrières, construire des ponts 

ESCAPADES est né de la double volonté d'ouvrir le monde souvent fermé de la musique classique en organisant des concerts de manière ascendante d'une part et, d'autre part, en donnant au public le goût d'une forme d'art qui ne lui est pas familière. La musique classique peut être (et rester !) socialement pertinente lorsque, en tant que "bien de haute culture", elle est prête à se démocratiser un peu : "L'idée que la musique classique doit être rendue accessible est une idée fausse. La musique est déjà ouverte à tous, nous, les humains, la rendons parfois inaccessible", déclare Patrick De Clerck, la force motrice de Music Projects for Brussels, qui entre-temps reçoit également le soutien de nombreuses institutions privées et publiques à Bruxelles. 

 

ESCAPADES s'est lancé dans sa première édition il y a environ huit ans : une série de 20 concerts dans des prisons, des centres psychiatriques et des centres de désintoxication. Pour l'édition 2.0, l'objectif était explicitement de trouver un moyen de jouer un rôle de soutien dans le retour des détenus et des patients psychiatriques dans la société : organiser des concerts dans "le monde extérieur", de manière autonome et ascendante. 

Pour beaucoup, la série de concerts ESCAPADES sert de passerelle, de point d'ancrage dans la période fragile qui suit leur libération ou leur réintégration. Ils réussissent souvent à trouver des stages rémunérés, par exemple chez Bozar. Mais le simple fait d'avoir des contacts dans le monde extérieur et de structurer le temps souvent informe dont disposent les escapadistes après la détention, par exemple, s'avère également très précieux.

 

Le trajet ESCAPADES : le pouvoir réintégrateur de la musique classique

Toute personne qui s'engage dans un ESCAPADES s'inscrit dans un cours de plusieurs mois. Partant d'une idée de guérison et de bien-être, ils expérimentent le développement d'une série de concerts inclusifs et auto-organisés. Chaque trajectoire commence par l'essentiel : l'écoute. Lors de séances hebdomadaires, les escapadistes ont la possibilité de faire une petite découverte musicale. Ensemble, ils écoutent - parfois pour la première fois - la musique de Bach, Haydn, Cage ou encore Goeyvarts et Fafchamps. Ils échangent des idées sur les morceaux de musique et les interprètes, et décident des œuvres qui seront intégrées au programme du concert final et des solistes qui les interpréteront. Il est frappant de constater que les escapadeurs et les vrais connaisseurs partagent souvent les mêmes préférences : "Même sans connaissance préalable, les gens sentent simplement ce qui est bon et quels musiciens ou compositeurs ont la qualité d'être authentiques.

Une fois que le programme a pris forme, une nouvelle étape suit, qui permet aux escapadistes de découvrir les "coulisses" et leur apprend à se débrouiller. Des accords doivent être conclus, des budgets doivent être respectés et des contrats doivent être établis. Ils font tout cela eux-mêmes. Chacun a ses propres qualités uniques et est encouragé à les utiliser pour organiser une soirée de concert inoubliable.

 

Koen, un ancien détenu de la prison de Vorst, a participé à la toute première ESCAPADES et contribue aujourd'hui à soutenir les nouvelles saisons. "Le projet m'a séduit car il va vraiment au-delà des projets de réintégration habituels. Il rassemble des personnes pour écouter, parler et donner des conseils sur un sujet avec lequel elles n'entreraient pas en contact autrement. Cela leur donne l'occasion de s'échapper du quotidien." Frédéric se souvient également d'ESCAPADES avec un cœur chaleureux. Après son séjour dans un centre psychiatrique, il est entré en contact avec le programme grâce au C.R.I.T. : "J'étais déjà intéressé par la musique classique et elle m'a été recommandée par le C.R.I.T., c'était donc l'occasion idéale de connaître ce monde de près. Avec les autres, j'ai choisi la musique, et le jour du concert, j'ai aidé à décharger la camionnette et à tout installer sur la scène. C'était très intéressant de visiter le Conservatoire de Bruxelles, de voir comment les musiciens se préparent, et d'être dans les coulisses ! 

 

Maintenant c’est le moment de la récolte : des concerts de septembre à juin.

Après des mois de travail acharné, elle est prête : la série de concerts ESCAPADES qui offre au public des concerts concis (+-60 minutes) mais aussi surprenants, variés et accessibles. La série commence le 16 septembre à la Tricoterie (avec le très célèbre Russe Alexei Lubimov qui ose jouer un Ukrainien comme Silvestrov) mais aussi à la Tricoterie: le 16 octobre ( JOY+ ), le 13 novembre ( BELGO + ) et le 11 décembre ( O + ). Le 19 janvier, nous commençons la série au Conservatoire royal de Bruxelles avec un véritable Valentin Silvestrov + Happening. Une fois de plus, Alexei Lubimov, avec la soprano ukrainienne Viktoria Vitrenko, dans probablement l'un des plus beaux cycles de chansons du 20ème siècle : STUFEN, une série de chansons sur des textes de Blok, Pouchkine, Tioutchev, Mandelstam, Keats... 

 

 

 

ESCAPADES EN CHIFFRES

50 détenus, 200 patients de maisons de santé mentale ou de toxicomanie

2% de récidive après une trajectoire Escapades. 1 personne, aucun fait nouveau.

8 ans d'escapades

La première véritable édition en direct a été une série de 14 concerts publics en 2022, grâce à un soutien toujours plus important. 

Pour la saison 2022-2023, nous prévoyons 14 concerts hors les murs. Un concert par trajet dans les institutions.

 

Si cette trajectoire est déployée en Flandre et en Wallonie, il y aura une vingtaine de séances avec un groupe de détenus, avec 1 concert dans la prison, et le même concert dans un espace culturel proche de la prison. BV : prison de Bruges et Stadsschouwburg ou Concertgebouw.

 

Texte Patrick de Clerck, 18 août 2022

 

TELECHARGEZ LE MANUEL D'ESCAPADES 2017 ICI:

https://drive.google.com/open?id=0BwxKAHOSIBdvTzBrelRDZk1Sbkk